MOT DU PRÉSIDENT

Par Benoit Houle

 

NÉGOCIATION

Comme vous le savez probablement, nous sommes rendus à l'étape de l'écriture des textes puisque les deux ententes de principe ont été ratifiées. Or, le gouvernement pensait que nous allions accepter d'écrire qu'une partie de nos augmentations de salaire ne pourrait pas s'appliquer pour les autres groupes qui bénéficient d'une clause remorque. Comme la CSQ représente aussi plusieurs groupes qui sont touchés par les clauses remorques, il est certain que la tentative gouvernementale ne sera pas acceptée.

Nous avons aussi appris que la nouvelle clause sur la 6e journée monnayable sera appliquée seulement qu'à partir de l'année scolaire 2016-2017. Il est aussi question d'avoir des mesures de transition additionnelles pour les personnes qui sont engagées dans une démarche de départ progressif en lien avec les changements au régime de retraite.

BILAN DE NÉGOCIATION

Vos déléguées et délégués seront consultés via un sondage, et lors d'une rencontre qui se tiendra le 29 mars prochain, sur les moyens de pression que vous avez effectués lors de la négociation ainsi que sur la stratégie de négociation de la FSE et de la CSQ. Si vous avez des commentaires sur ces sujets, vous pouvez en informer la personne première déléguée de votre milieu.

AJOUT DE RESSOURCES DANS LES ÉCOLES DÉFAVORISÉES

Le ministère enverra de l'argent dans les écoles primaires de la province qui ont un indice de défavorisation de 10. L'argent cible les élèves des maternelles 4 et 5 ans ainsi que ceux du premier cycle du primaire. L'argent devrait servir pour libérer une enseignante ou un enseignant titulaire pour six groupes afin que ce dernier organise des formations, des réflexions sur les pratiques et s'occupe de transférer les résultats de la recherche. Il y aurait aussi une ressource enseignante-orthopédagogue pour chaque tranche de 18 groupes et une ressource professionnelle (orthophoniste, psychologue ou psychoéducateur) pour chaque tranche de 36 groupes.

Pour le secondaire, aucun niveau et aucun âge n'ont été ciblés, mais les écoles visées sont de rang décile 10, c'est-à-dire très défavorisées. L'argent servira à mettre en place quelques groupes d'études dirigées de 2 h par semaine afin de travailler sur la « méthodologie de travail et la planification d'agenda ». Le nombre de groupes subventionnés dépendra de l'effectif scolaire de l'école concernée. De plus, pour encadrer les personnes enseignantes qui travailleront avec ces groupes, le ministère prévoit dégager de l'argent afin de libérer, dans les écoles concernées, des ressources enseignantes qui auront la tâche de voir au bon fonctionnement de la mesure.

Malheureusement, pour le secondaire, une seule école est visée en Estrie, c'est-à-dire l'Escale, à Asbestos.

Autant pour les écoles primaires que pour les écoles secondaires (rang décile 10), il y aura un ajout de techniciennes et de techniciens en éducation spécialisée (TES) pour aider les élèves HDAA intégrés dans les classes régulières. On parle ici d'un ajout de 156 TES pour l'ensemble du Québec.

Pour toutes ces mesures, les commissions scolaires doivent s'assurer de leur mise en œuvre pour le 4 avril et les mesures doivent s'échelonner sur 10 semaines.

Toutes ces mesures ne sont pas conventionnées, elles serviront donc de banc d'essai pour le ministère afin de voir comment il dépensera son quarante millions pour l'année scolaire 2016-2017.
Formations

Ce printemps, nous offrirons plusieurs formations dans les écoles (tâche, EHDAA, comités, etc.). L'objectif de ces formations est de bien vous préparer pour la prochaine année scolaire et, du même coup, de nous permettre de nous tenir au courant des problèmes qui sont vécus dans votre milieu de travail.

Pour avoir plus d'information sur ces formations, je vous encourage à entrer en contact avec votre personne déléguée syndicale.

CONGRÈS 2016

Il s'agit du 30e congrès et du 50e anniversaire du Syndicat de l'enseignement de l'Estrie. Vous avez jusqu'au 28 mars pour nous faire parvenir des propositions afin de modifier les règlements du SEE.

 

RETRAITE PROGRESSIVE - DEMANDE AVANT LE 1ER AVRIL - RAPEL

Par Danielle Morin, conseillère en relations du travail

PRINCIPE

L'enseignante ou l'enseignant à temps plein au RRE ou au RREGOP peut, durant une à cinq années précédant sa retraite, réduire sa semaine normale de travail d'un certain pourcentage et cotiser sur son plein traitement, de façon à se voir reconnaître une ou des années complètes aux fins de la retraite.

Lire la suite >>>

 

RETRAITE AU 30 JUIN 2016 - C'EST MAINTENANT!

Par Danielle Morin, conseillère en relations du travail

Si vous vous préparez à quitter pour la retraite, voici quelques informations utiles. Vous trouverez un peu plus loin dans le texte les quelques étapes à franchir avant le grand départ.

Lire la suite >>>

 

SÉCURITÉ D'EMPLOI

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

La sécurité d'emploi concerne seulement les personnes qui ont un contrat à temps plein (pas un contrat à temps partiel à 100 %). Les surplus de personnel sont annoncés par ordre inverse d'ancienneté. Il ne s'agit pas de permanence ou de non permanence, mais d'ancienneté.

Nous ne devons pas confondre la procédure de sécurité d’emploi et celle des mouvements de personnel.

 

Lire la suite >>>

 

 

 

MOUVEMENT DE PERSONNEL

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

Tout se déroule au mois de mai. Après l'étape des calculs de la sécurité d’emploi (surplus de personnel au niveau de la commission au 5 mai), nous passons à l'étape des mouvements de personnel (calculs des excédentaires, école par école entre le 5 et le 12 mai).

Lire la suite >>>

 

DATES DES SÉANCES D'AFFECTATION

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

Commissions scolaires1re séance2e séance
Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Listes de priorité A et B : 11 et 12 août 2016 Listes de priorité A et B : 19 août 2016
Commission scolaire des Sommets Secondaire et primaire : 16 août 2016 N/A
Commission scolaire des Hauts-Cantons 15 août 2016 N/A

 

  

MUTATION VOLONTAIRE

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

1) Pour toutes et tous

Lorsqu'une mutation volontaire ou une mutation conjointe est accordée, la personne enseignante conserve ses années d'ancienneté accumulées à la commission. Tous ses droits sont transférés à la nouvelle discipline ou à la nouvelle école. 

2) Personnes enseignantes à temps plein

Une personne enseignante à contrat à temps plein qui désire changer de discipline, de champ ou d'école pour la prochaine année scolaire, doit présenter une demande écrite à la commission scolaire en indiquant le nom de l'école ou des écoles visées avant le 1er avril (31 mai pour la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke). À la CSRS, le formulaire, disponible sur l'intranet de la commission, vous libère de l'énumération des écoles ou des disciplines visées. Les excédentaires ont une priorité sur les postes déclarés vacants.

Lire la suite >>>

 

RENCONTRE D'INFORMATION - ASSURANCE-EMPLOI 2016

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

Cliquez ici pour accéder à l'invitation

 

ARRÊT DE TRAVAIL - MODALITÉS

Par Tommy Lagacé, conseiller en relations du travail

Si vous êtes victime d'une maladie ou d'une blessure et que vous devez vous absenter de votre travail pour cette raison, vous pourriez bénéficier des prestations d'assurance salaire prévues dans votre convention collective. Pour enclencher le processus administratif, vous devrez d'abord rencontrer votre médecin de famille, ou n'importe quel autre médecin. Il devra à ce moment évaluer votre état de santé et émettre un diagnostic médical. Puisque votre employeur assume également le rôle d'assureur durant les 104 premières semaines de votre arrêt de travail, il est en droit de recevoir un rapport médical indiquant le diagnostic du médecin ainsi que la durée de votre arrêt de travail. Veuillez vous assurer que le médecin indique clairement les renseignements précédents. Le billet médical sera refusé ou vous devrez le faire compléter si votre médecin indique simplement une liste de symptômes ou s'il indique que vous êtes en arrêt de travail pour cause de maladie.

Lire la suite >>>

 

PAIEMENT DES JOURNÉES DE MALADIE MONNAYABLES

Par Tommy Lagacé, conseiller en relations du travail

 

En vertu de la convention collective actuellement en vigueur et pour les enseignantes et les enseignants détenant un poste, toutes journées de maladie monnayables restantes à la fin de l’année scolaire 2015-2016 seront transférées en partie dans une caisse où ces journées seront cumulables.

Selon l’entente de principe négociée cet automne, ces journées de maladie vous seront payées à la fin de l’année scolaire en cours. Cependant, ces dispositions ne seront pas en vigueur et ne seront pas applicables avant la signature officielle de la nouvelle convention collective. Pour l’instant, ne prévoyez pas utiliser ses sommes pour bonifier vos vacances cet été.

Quant aux enseignantes et aux enseignants à statut précaire, votre commission scolaire continuera de vous payer une partie de ces journées lors de la fin de votre contrat, comme elle le faisait antérieurement.

 

Message de la Caisse d'économie Desjardins des Cantons

Cliquez ici pour accéder au message