MOT DU PRÉSIDENT

Par Benoit Houle

Négociation nationale

L’écriture avance très bien. Il est probable que l’entente soit signée au mois de mai. C’est positif car, tant que la convention n’est pas officiellement signée, les changements ne sont pas effectifs.

Par contre, même si nous signons d’ici la fin juin, certains changements ne s’opèreront pas pour la prochaine année scolaire : la mise à jour de la liste des écoles défavorisées et les nouveaux postes en formation professionnelle et en éducation des adultes.

Organisation scolaire

Le mois de mai est très important pour l’organisation scolaire des commissions scolaires puisque c’est le temps d’annoncer la répartition des effectifs, des MED et des excédentaires.

Cette année, les commissions scolaires ont drôlement fait les choses. Nous pouvons comprendre leur préoccupation à ne pas créer de dépenses inutiles, mais à être trop conservatrices, elles créent des problèmes inutiles.

On entend souvent des dirigeants de commissions scolaires affirmer que la réussite éducative des élèves est leur priorité, mais nous savons tous que, dans les faits, les actions sont plus importantes que les paroles.

Dans certaines écoles, des groupes en dépassement d’un ou même très souvent de plusieurs élèves ont été créés. Les commissions scolaires nous disent que c’est temporaire, qu’elles vont probablement ajouter des groupes, ou qu’elles prévoient que des élèves ne se présenteront tout simplement pas. Même si c’est le cas, certaines commissions placeront ainsi des enseignantes et des enseignants dans des situations pouvant être très problématiques considérant que certains d’entre eux risquent de devoir changer d’école ou pire, de commission scolaire. Le stress inutile causé aux enseignants par cette démarche conservatrice est aussi un problème.

Comme vous le savez, les commissions scolaires n’ouvrent pas toujours de nouveaux groupes ou, lorsqu’elles en ouvrent, cela crée parfois des aberrations. Vous avez toutes et tous été témoins de ces décisions qui ne s’expliquent pas.

Nous avons appris dernièrement qu’une commission scolaire de notre territoire se permet, dans une même école, un dépassement de deux élèves par groupe au préscolaire, et ce, pour cinq groupes. On parle ici d’un dépassement total de 10 élèves ayant comme conséquence le non-rengagement d’une enseignante du préscolaire. Pourtant, la recherche nous démontre l’importance du préscolaire. Ne pas en tenir compte est une erreur. Dans cette situation, on pourrait penser que c’est plus que probable que la commission ouvrira un sixième groupe. Malheureusement, le passé nous a démontré que ce n’est pas toujours le cas.

En effet, dans cette même école, il y a déjà eu, en 2011-2012, des dépassements du même ordre au préscolaire et, en 2012-2013, en première année. Dans ces deux cas, la commission scolaire n’a pas remédié à la situation et les enseignantes ont dû vivre toute l’année scolaire avec ces dépassements. De plus, ce sont les mêmes élèves qui se sont retrouvés dans ces classes surpeuplées.

Vous devinez que cette école n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Ceux qui étaient en adaptation scolaire à Sherbrooke dans les dernières années savent de quoi je parle. C’est maintenant une réalité vécue dans les trois commissions scolaires.

Ce type de gestion ne peut plus continuer. Nous avons négocié une convention collective et les deux parties se sont engagées à la respecter. Il est anormal que certains des enjeux clés de l’entente nationale soient bafoués, selon la philosophie des dirigeants patronaux.

Nous continuons à dénoncer ces situations auprès des commissions scolaires. N’hésitez pas à le faire aussi dans vos écoles.

 

LÉGENDE URBAINE - INVALIDITÉ VERSUS PAIES D'ÉTÉ

Par Isabelle Brière et Tommy Lagacé, conseillers en relations du travail

Contrairement au mythe répandu depuis plusieurs années, vous n’avez pas à revenir au travail pour une période de 24 heures afin de recevoir vos paies d’été lorsque vous êtes en arrêt de travail. Celles-ci vous seront versées tel que prévu durant l’été et vos prestations d’assurance salaire cesseront lors de la dernière journée de travail.

De plus, à chacune des paies durant l’année en assurance salaire, une transaction est inscrite par le système informatique de la paie. Cette transaction permet d’amasser les sommes nécessaires afin d’obtenir le versement de vos paies d’été comme si vous aviez été au travail toute l’année. Vous pouvez ainsi profiter de votre période estivale en toute quiétude.  Bon été!

  

LISTES DE PRIORITÉ D'EMPLOI

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

 

Pour accéder au tableau explicatif, cliquez ICI

 

 

RENCONTRE D'INFORMATION - ASSURANCE-EMPLOI

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

 

Cliquez ICI pour accéder à l'invitation.

 

DEMANDE DE RESTRICTIONS PARTICULIÈRES CSRS

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


Selon la clause 5-1.14 8), les enseignantes et les enseignants figurant sur les listes de priorité ont droit de signaler à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke des restrictions particulières avant le 1er juin de chaque année pour l’année scolaire suivante. Selon le cas, les restrictions mentionnées par la personne, soit celles relatives au pourcentage de tâche, à l’ordre d’enseignement, à la clientèle visée en adaptation scolaire, au type particulier d’enseignement  (ex. : classes en co-enseignement…) ou au désir d’enseigner ou pas au champ 20 (accueil), sont consignées au dossier avec les motifs de la personne et la date d’exercice de telles restrictions.

Pour faciliter cette communication, veuillez remplir le formulaire et le faire parvenir au Service des ressources humaines.

 

RÈGLES DE FORMATION DE GROUPES

Par Hugues Beaudoin, conseiller en relations du travail

Cliquez ICI pour accéder au tableau des règles de formation de groupes.

 

CHOIX DES TÂCHES EN ARRÊT DE TRAVAIL

Par Tommy Lagacé, conseiller en relations du travail

Veuillez noter que vous avez le droit de choisir vos tâches pour l’année suivante lorsque vous êtes en arrêt de travail. Vous devez préalablement avoir l’approbation de votre direction pour pouvoir vous présenter à votre école et tenter de vous déplacer sur les lieux pour effectuer votre choix. Il est important de savoir que votre absence n’invalide pas le processus de choix et que vous ne pourrez pas demander une nouvelle séance en raison de votre absence.

 

DATES DES SÉANCES D'AFFECTATION

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

Commissions scolairesMutationAffectation (1re séance)Affectation (2e séance)
Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke 16 juin 2016, à 16 h
23 juin 2016, à 16 h
11 et 12 août 2016 : Listes de priorité A et B 19 août 2016 : Listes de priorité A et B
Commission scolaire des Sommets N/A 16 août 2016 : Secondaire et primaire N/A
Commission scolaire des Hauts-Cantons N/A 15 août 2016 N/A



 

  

RETRAITE - MESURES TRANSITOIRES - PRÉCISIONS

Par Danielle Morin, conseillère en relations du travail

Vous savez sans doute que des nouveaux critères de rente sans réduction au RREGOP entreront en vigueur le 1er juillet 2019 (rente sans réduction actuarielle à 61 ans plutôt qu'à 60) et le 1er juillet 2020 (réduction actuarielle à 6 % par année d'anticipation au lieu de 4 %).

Des mesures transitoires ont été négociées récemment par les parties nationales dans le but de permettre aux personnes dont la retraite est prévue en 2020 ou 2021 de se soustraire à l'application de ces nouveaux critères, moyennant certaines conditions.

Lire la suite

 

MESSAGE DE LA CAISSE D'ÉCONOMIE DESJARDINS DES CANTONS

Caisse 86420