La Chaînette

La Chaînette est le journal des enseignantes et des enseignants de l'Estrie. Elle fait état des différentes lois, règlements et articles des conventions collectives qui régissent nos conditions de travail et l'exercice de notre pratique professionnelle.

Il est toujours possible d'accéder aux articles de La Chaînette par le moteur de recherche du site.

La Chaînette est publiée neuf fois par année, de septembre à juin. Pour toute information relative à La Chaînette, vous pouvez communiquer avec monsieur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agent d'information du SEE.

MOT DU PRÉSIDENT

Par Richard Bergevin


LA VIOLENCE ORDINAIRE

Le Journal de Québec - 27 janvier 2018

« Élèves en crise, classes surchargées, insultes, épuisement et parfois mêmes menaces : les professeurs et les suppléants du Québec ont la vie dure. Près de 25 % des nouveaux enseignants quittent la profession après moins de cinq ans, et d'autres tombent en burn-out. »

Ce sont les mots que Marie-Christine Noël a choisi pour commencer son reportage décrivant la réalité des suppléantes et des suppléants du Québec. Cette journaliste s'est initiée à la vie d'enseignante en donnant son nom pour faire de la suppléance dans de vraies classes, avec de vrais élèves. Son expérience comme enseignante aura été difficile puisqu'elle a même avoué avoir pensé mettre fin à son enquête après seulement deux semaines en classe tellement elle trouvait difficile la pression qu'elle vivait.

Les élèves étaient difficiles à gérer. Elle vivait des situations qu'elle n'aurait jamais pu imaginer. Celle-ci ne s'attendait pas à devoir enseigner à des élèves violents verbalement, autant entre eux qu'avec elle. Il est pathétique de lire et d'entendre le peu de support que cette personne a reçu avant d'entrer en classe. Souvent, les personnes suppléantes n'ont que le contact avec la secrétaire, une feuille de description de la tâche à réaliser et, si elles sont chanceuses, un sourire et une tape dans le dos d'une ou d'un collègue empathique à leur sort.

Le Devoir - 8 février 2018

« Le nombre de professeurs victimes de violence à l'école a augmenté de près de 50 % depuis 10 ans. Des menaces de mort du grand gaillard de 5e secondaire aux gifles, coups de pieds et coups de poing des enfants de maternelle, les enseignants en voient de toutes les couleurs et dénoncent une banalisation de la violence à l'école. »

Jessica Nadeau, la journaliste du Devoir, décrit dans son article les situations de violence que vivent les enseignantes et les enseignants. Les lésions professionnelles recensées dans l'enseignement ont augmenté de 48 % en dix ans au Québec. De plus, nous sommes passés des violences verbales à une augmentation significative des violences physiques.

Banal?

Les gestes violents ne sont pas extraordinaires, mais font plutôt partie du quotidien de beaucoup d'enseignantes et d'enseignants du Québec et de l'Estrie. Il est malheureusement plus simple de banaliser une situation que de la dénoncer. De cette façon, personne ne ressent l'obligation d'agir et de s'ajouter une surcharge de travail.

La victime a tendance à minimiser la situation de peur d'être jugée, particulièrement si c'est une jeune enseignante. La direction est plus encline à banaliser parce qu'elle ne sait pas comment gérer la situation ou parce qu'elle est déjà surchargée. Elle se dit qu'il y a tellement de cas de violence qui se présentent qu'elle ne peut pas réagir chaque fois.

L'action

Il faut toujours, je dis bien toujours, réagir à des situations de violence et ne jamais laisser les victimes seules avec leur problème. Les directions d'école ou de centre ont des responsabilités à cet égard et il faut leur rappeler. De plus, il faut se placer dans un esprit de bienveillance les uns envers les autres pour s'entraider.

Il faut aussi exiger que la situation change. D'ailleurs, les organisations syndicales, dont le Syndicat de l'enseignement de l'Estrie, ont dénoncé publiquement la situation et continueront de le faire pour que les milieux de travail des enseignantes et des enseignants soient sains pour toutes et pour tous ainsi qu'à la hauteur de notre mission d'éducation.

 

RAPPEL - SESSION DE PRÉPARATION À LA RETRAITE

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


Clientèle visée

Prioritairement, les personnes qui prendront leur retraite d'ici les cinq prochaines années.  La personne conjointe est invitée à participer.

Veuillez apporter un état de participation récent de retraite québec (anciennement la CARRA). Cela facilitera la compréhension d'informations plus techniques. si vous ne l'avez pas, voici comment l'obtenir :

  • Composez le 1 800 463-5533 (sans frais);
  • Prévoyez de quatre à huit semaines pour le recevoir.

Lire la suite

 

MUTATION VOLONTAIRE

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


Pour toutes et tous

Lorsqu'une mutation volontaire ou une mutation conjointe est accordée, l'enseignante ou l'enseignant conserve ses années d'ancienneté accumulées à la commission. Tous ses droits sont transférés à la nouvelle discipline ou à la nouvelle école.

Lire la suite

 

CONGÉS SANS TRAITEMENT

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


Pour les personnes qui veulent obtenir un congé sans traitement à temps plein ou à temps partiel, les dates à respecter sont impératives pour créer des obligations à la commission.

Il en est de même pour le retour du congé sans traitement à temps plein qui nécessite un avis dans les délais. Le défaut de respecter telle date pourrait vous valoir bien des ennuis, allant jusqu'à la perte de votre poste pour certaines commissions scolaires (Commission scolaire des Hauts-Cantons et Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, clause 5-9.06 de l'entente locale).

L'encadrement de ces congés à temps plein ou à temps partiel est prévu à l'article des ententes locales. 

Lire la suite

 

RETRAITE AU 30 JUIN 2018

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


Si vous vous préparez à quitter pour la retraite, voici quelques informations utiles. Vous trouverez un peu plus loin dans le texte les quelques étapes à franchir avant le grand départ.

À la date de votre retraite, la commission scolaire doit fermer votre dossier et vous verser les sommes qui vous sont dues, soit de façon générale :

  • L'ajustement 10 mois ou « paie d'été » que vous avez accumulé pendant l'année de travail qui vient de s'écouler.
  • L'équivalent en argent des jours de congé de maladie accumulés dans vos diverses caisses de congés, à l'exception de la caisse appelée "non monnayable" (le solde de ces caisses apparaît sur chacun de vos relevés de paie).
  • Les sommes relatives à la compensation pour dépassement du maximum d'élèves, s'il y a lieu.

Lire la suite

 

COMITÉ EVB DU SEE

Par Isabelle Rodrigue et Nancy Bédard, responsables réseaux au SEE

Par Isabelle Martineau et Paule Desrochers, membres du comité EVB du SEE

 

Le mouvement EVB fête cette année son 25e anniversaire. Diverses activités ponctueront cet anniversaire. Le colloque ainsi que le gala des EVB-CSQ qui auront lieu à Québec le 18 avril prochain constitueront un temps fort de la programmation.

Voici une des activités nationales au menu :

Les cartes de souhaits pour un monde meilleur : des centaines de cartes de souhaits rédigées par les jeunes et les adultes de toutes les régions du Québec seront remises officiellement par la délégation de notre région lors du gala du 25e anniversaire du mouvement EVB-CSQ à Québec, puis déposées à l'Assemblée nationale par le jeune ambassadeur ou la jeune ambassadrice qui représentera notre région.

Votre comité EVB du SEE vous invite à participer de la façon suivante :

Lire la suite

 

COMITÉ DE LA CONDITION FÉMININE DU SEE

Par Nancy Bédard, Isabelle Rodrigue, responsables réseaux au SEE

Par Manon Ann Blanchard, Vanessa Nenqui et Marie-Brigitte Laverdière, membres du comité de la condition féminine du SEE

 

Le comité vous invite à assister à la conférence " Venez vivre l'exploration au féminin ", donnée par madame Nathalie Lasselin, exploratrice, directrice photo, réalisatrice et conférencière

Quand : Le jeudi 1er mars 2018
Lieu : La Capsule, bistro cinéma, 38 rue Wellington Sud, Sherbrooke
Heure : 19 h
Coût : Gratuit

Pour plus d'information, cliquez sur le lien >>>

 

JOURNÉES DE RÉFLEXION SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE - 5 ET 6 FÉVRIER 2018

Par François Talon, responsable de la formation professionnelle au SEE

 

Bonjour,

Le 22 décembre dernier, la FSE a été invitée par le ministre de l’Éducation, M. Sébastien Proulx, à participer à deux journées de réflexion sur la formation professionnelle. Ces journées se veulent l’occasion d’une réflexion commune sur les principaux défis que les acteurs de la formation professionnelle auront à relever au cours des prochaines années et sur les actions porteuses qui pourront être préconisées pour y faire face.

Les invités auront à se prononcer sur les grands thèmes suivants :

  • Des façons de faire axées sur le partenariat;
  • Une offre de formation adaptée aux réalités des régions;
  • Des acteurs mobilisés autour de l’innovation.

Après ces deux journées de réflexion, le Québec se dotera d’un plan d’action qui insufflera un nouvel élan à la formation professionnelle.

Le grand titre de cette mobilisation est : « Bâtir ensemble la formation professionnelle du 21e siècle »

Lire la suite

MESSAGE DE LA CAISSE DU SECTEUR PUBLIC DE L'ESTRIE

Cliquez ici pour accéder au message