MOT DU PRÉSIDENT

Par Richard Bergevin


Une histoire de babines et de bottines

L'année 2019 s'amorce dans la perspective où le monde de l'éducation québécois devrait vivre des changements. Le nouveau gouvernement ne cesse de répéter que l'éducation est sa grande priorité et qu'il désire mettre en application ses propositions de transformer les commissions scolaires en centres de services, d'implanter les maternelles quatre ans dans tous les milieux, d'augmenter l'offre de services professionnels dans les écoles, de limiter le nombre d'élèves à besoins particuliers par classe... et j'en passe.

Plusieurs de ces engagements peuvent avoir une résonance positive, mais nous savons aussi qu'au-delà des idées, il faut trouver la façon de les mettre en application pour qu'elles donnent de bons résultats. Il ne faut pas que le gouvernement planifie les changements dans l'optique d'économiser de l'argent, mais dans la perspective d'améliorer les conditions de pratique des enseignantes et des enseignants qui pourront travailler plus efficacement aux apprentissages et à la réussite des élèves.

Cette volonté gouvernementale de changement se jumelle à l'amorce du processus de négociation pour le renouvellement de notre entente nationale qui vient à échéance le 31 mars 2020. Nous avons validé, l'automne dernier, votre perception des enjeux qui devraient être prioritaires. Nous amorcerons, en mars prochain, une tournée des écoles et des centres pour vous permettre de préciser la demande que nous élaborerons ensemble en prévision de la négociation. Nous souhaitons qu'à la fin de cette négociation, les changements que nous aurons obtenus fassent une différence significative dans l'allégement de la tâche des enseignantes et des enseignants, et qu'ils procurent une amélioration notable de la rémunération.

Pour faire les bons choix, nous devons entendre les besoins que vous exprimez quotidiennement à vos collègues, à vos amis, à votre famille... « pour que les bottines puissent suivre les babines »!

D'autres changements

Nous avons à coeur vos conditions de travail et nous travaillons quotidiennement, en collaboration avec les personnes déléguées de vos écoles et de vos centres, pour faire respecter vos droits et tenter de les améliorer.

Ces mêmes personnes déléguées se sont réunies le 27 novembre dernier et ont décidé de faire la promotion du « Pacte pour la transition ». Nous savons que les enjeux environnementaux sont grands et qu'il n'est plus possible de les aborder comme des enjeux périphériques en nous disant que nous prendrons soin de l'environnement si c'est possible.

Les changements climatiques causés par les gaz à effet de serre émis par l'être humain ainsi que bien d'autres activités qui ont des effets sur nos conditions de vie ne peuvent plus être remis en question.

Dans les dernières années, le Syndicat de l'enseignement de l'Estrie, à titre de personne morale, a déjà diminué son empreinte écologique et a comme objectif de continuer à travailler pour améliorer son bilan.

Je me joins donc aux personnes déléguées pour vous encourager à signer le « Pacte pour la transition » et à vous engager activement à sa réalisation en posant des gestes personnels concrets. De même, je vous invite à inciter les décideurs publics et privés à poser eux aussi « les gestes qui s'imposent pour protéger le monde dans lequel nous vivons et nous diriger vers un avenir sobre en carbone »!1

Si l'on veut que les changements soient significatifs dans tous les domaines, « il faut que les bottines suivent les babines »!2 


 1  Extrait du Pacte pour la transition
2   Selon Antidote, locutions:  «Les bottines doivent suivre les babines.» QUÉBEC, FAMILIER – Les actes doivent suivre les paroles.

   

SESSION DE PRÉPARATION À LA RETRAITE - RAPPEL


Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

 

Clientèle visée

Prioritairement, les personnes qui prendront leur retraite d'ici les cinq prochaines années. La conjointe ou le conjoint est invité à participer

Lire la suite

 

PRÉLÈVEMENTS 2019

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


Voici le détail des changements pour certaines déductions prélevées sur vos paies en 2019.

Lire la suite

 

CRÉDIT D'IMPÔT FÉDÉRAL POUR FOURNITURES SCOLAIRES

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


Si vous étiez une éducatrice ou un éducateur admissible, vous pouvez demander jusqu'à 1 000 $ en tant que dépenses admissibles pour des fournitures scolaires.

Lire la suite

 

L'ABC DE LA BONIFICATION DU RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


La bonification du Régime de rentes du Québec se traduit par l'ajout d'un régime supplémentaire.

Lire la suite

  

LOI SUR LES NORMES DU TRAVAIL 

Par Tommy Lagacé, conseiller en relations du travail
Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


Pour connaître les modifications apportées à la Loi sur les normes du travail et les obligations des commissions scolaires en ce qui concerne :

 

RETRAITE PROGRESSIVE - 2019

Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail


L'enseignante ou l'enseignant à temps plein au RREGOP peut, durant une à cinq années précédant sa retraite, réduire sa semaine normale de travail d'un certain pourcentage et cotiser sur son plein traitement, de façon à se voir reconnaître une ou des années complètes aux fins de la retraite.

Lire la suite

 

   

Caisse Desjardins 0538a

Cliquez ici pour accéder au message de notre partenaire.